Philip von S.

Edmonton, AB – Nous nous sommes trouvés sans médecin de famille deux fois au cours des dix dernières années, la première parce que notre médecin prenait sa retraite, la deuxième parce qu’il déménageait dans une autre région. Trouver un autre médecin dans notre coin est loin d’être facile. Cependant, quand notre dernier médecin de famille a déménagé, nous avons pu constater que les ressources électroniques facilitaient grandement notre recherche. Nous l’avons commencée en consultant le portail du ministère de la Santé de l’Alberta pour savoir s’il y avait, à moins de 20 minutes en voiture de chez nous, des médecins qui acceptaient de nouveaux patients. Nous avons limité notre recherche aux médecins de sexe féminin, car mon épouse se sent plus à l’aise de consulter une personne de même sexe. Nous avons pu, en à peine quelques heures, réduire à seulement trois le nombre de jumelages possibles, ce qui nous a donné suffisamment de temps pour joindre les centres de santé concernés et nous faire une impression de chacun. Notre décision a été bien plus facile à prendre qu’elle l’aurait été il y a seulement quelques années.

Au cours de nos premiers rendez-vous, notre nouveau médecin a pu accéder facilement à nos antécédents médicaux, ce qui nous a évité, à elle comme à nous, de perdre du temps à établir nos antécédents de diagnostics et de traitements. La dernière transition s’est révélée très facile pour nous, et nous sommes heureux du résultat.