McKesson Canada

Le réseau canadien des soins de santé tient principalement compte des besoins des professionnels de la santé. Autrement dit, le réseau est conçu pour maximiser l’efficacité de sa structure, et ce, au détriment des patients. Un patient qui se présente à l’heure à son rendez-vous devra invariablement attendre une heure de plus avant de voir son médecin. Lorsqu’il subit une analyse, on ne communiquera avec lui que si les résultats sont anormaux. Par conséquent, le patient vit une attente angoissante, craignant qu’on ait peut-être oublié de l’appeler. Pour améliorer l’expérience du patient, McKesson Canada a lancé un service appelé RelayHealth. Il s’agit d’un logiciel contenant un dossier de santé personnel, un moyen de communication sécurisé entre les patients et les professionnels de la santé, un outil de transmission des résultats des analyses de laboratoire, un outil de demande de consultation électronique ainsi qu’un dossier de santé électronique longitudinal qui englobe toute l’équipe de soins du patient. Étant donné que cette solution est en train de transformer la prestation des soins de santé, McKesson avait besoin d’investissements publics pour financer un projet visant à démontrer l’utilité d’un réseau davantage axé sur les besoins des patients. Inforoute Santé du Canada a accepté de financer le projet de dossier de santé personnel (DSP) réalisé par la Nouvelle-Écosse. Ce projet permet aux patients de recevoir les résultats de leurs analyses de laboratoire, de prendre rendez-vous avec leur médecin, de poser des questions de nature médicale au moyen d’un service de messagerie sécurisé et de faire des demandes de consultation. Au début, on visait 3 000 inscriptions d’ici le 31 mars 2014. Or, jusqu’à maintenant, le taux d’inscription est deux fois plus rapide que prévu. En date du 15 juillet 2013, plus de 3 000 patients accédaient au DSP. De plus, on a organisé des groupes de discussion pour sonder les patients, et leurs commentaires sont extrêmement positifs : les patients trouvent commode de pouvoir consulter les résultats de leurs analyses de laboratoire et prendre des rendez-vous. Grâce aux investissements d’Inforoute dans ce projet, McKesson a su prouver que les patients sont fortement en faveur d’un réseau de la santé davantage axé sur leurs besoins et qu’un tel réseau est avantageux à tous les points de vue. Ainsi, McKesson pourra vendre sa solution aux provinces et lancer l’entreprise RelayHealth.