Lynn M.

Selon vous, comment la santé numérique aide-t-elle les patients/aidants à participer plus activement à leurs soins?

L’information, essentielle à la compréhension, donne aux gens l’assurance dont ils ont besoin pour poser des questions, discuter de leurs préoccupations de santé et prendre des décisions. Grâce à la santé numérique, il est plus facile de transférer la bonne information aux patients et aidants. Tout comme nous faisons continuellement appel aux technologies dans notre vie quotidienne, la santé numérique nous facilite la tâche en nous procurant des renseignements exacts. De plus, elle donne aux patients et aidants un accès à l’information où qu’ils soient, ce qui leur permet de prendre des décisions opportunes.

Décrivez une situation où la santé numérique a eu ou aurait pu avoir un impact sur vous en tant que patient, aidant ou membre de la famille.

Quand ma mère a déménagé dans une autre province, elle a pu transmettre à son nouveau médecin des copies sur CD des tomographies du sein qu’elle avait subies jusqu’alors. Elle a dû attendre quelques mois avant d’avoir son rendez-vous, mais grâce aux copies numériques des images, elle et son médecin ont pu s’entretenir des aspects importants sur-le-champ, sans devoir attendre les résultats de la demande officielle. Ces discussions ont facilité la prise de décisions par rapport à la santé physique de ma mère et ont procuré une tranquillité d’esprit à tous les membres de sa famille, qui ont évité le stress occasionné par l’attente et l’incertitude.

Le thème de la Conférence du Partenariat 2016 d’Inforoute est « La santé numérique au cœur des discussions ». À votre avis, comment pouvez-vous contribuer aux discussions sur la santé numérique?

En tant que membre de la génération Y qui se sert des technologies pour gérer plusieurs sphères de sa vie, j’espère discuter avec des chefs de file et des penseurs de la santé numérique au sujet des caractéristiques propres aux technologies utiles et conviviales. De plus, à titre de bénévole du Community Engagement Advisory Network (CEAN) de Vancouver Coastal Health, je pourrai éclairer les participants sur les difficultés que rencontrent les gens de ma collectivité (pas seulement moi) qui souhaitent participer activement à leurs soins, de même que sur les obstacles que la santé numérique permettrait de surmonter.

De quelle façon comptez-vous mettre en pratique et partager ce que vous aurez appris pendant la Semaine de la santé numérique et la Conférence du Partenariat 2016 d’Inforoute?

Mon rôle de bénévole au CEAN de Vancouver Coastal Health m’offre une tribune pour partager l’information ET les idées avec les autorités locales de la santé et les membres de ma collectivité. Nous organisons des forums entre pairs, un moyen efficace de diffuser aux gens l’information concernant les solutions de santé qui s’offrent à eux. Aussi, les forums sont particulièrement utiles pour vaincre le scepticisme de certains à l’égard des technologies. Enfin, comme doctorante dans le domaine de la santé, j’appliquerai mon nouveau savoir tant à mes recherches qu’à mes pratiques de santé.