Kevin L.

  PRIX IMPACT SUR LE PATIENT

Coquitlam, BC – De mon premier souffle jusqu’à la scintigraphie du cerveau que j’ai subie lorsque je travaillais au Japon et aux examens périodiques une fois revenu à Vancouver, en passant par mes épisodes de pneumonie durant l’enfance, j’ai subi de nombreux examens médicaux dans ma vie. Malheureusement, presque toute l’information concernant mes antécédents médicaux est inaccessible, soit parce qu’elle n’a pas été imprimée, soit parce qu’elle est conservée dans des cabinets de médecins à l’étranger.

Un jour, j’ai regardé une conférence TED intitulée Meet E-Patient Dave. Le conférencier, Dave, mentionnait que les patients devraient pouvoir accéder facilement en ligne à toutes leurs données médicales personnelles. Je me suis dit : « Quelle idée géniale! Dommage qu’on doive attendre des années avant que cette technologie devienne réalité et fasse son apparition au Canada. »

Finalement, j’avais tort. Ce genre de technologie existait déjà en Colombie-Britannique : le service myehealth! L’an dernier, j’ai eu un problème de santé qui m’a beaucoup affaibli et qui m’a obligé à subir beaucoup d’examens. Grâce à myehealth, je pouvais accéder à tous les résultats en ligne dès qu’ils étaient prêts. Comme j’ai appris plein de nouveaux termes et que j’ai compris ce qui ne fonctionnait pas bien dans mon corps, j’ai pu discuter de mon problème avec mon médecin, et, lorsque j’ai constaté que mon état était revenu à la normale, ça m’a évité une visite de suivi chez le médecin. Depuis, j’ai aidé mes parents à s’inscrire au service.

Ma mère aurait aimé être médecin. Même si je suis loin d’avoir un diplôme de médecine, grâce à l’autonomie et aux connaissances que j’ai acquises en utilisant cette technologie de l’information sur la santé, je me sens plus en confiance, comme si j’étais mon propre médecin. Mais ne me demandez pas encore de faire une opération, je me sens mal à la vue du sang! 🙂 Merci myehealth, tu me sauves littéralement la vie!