Kathryn W.

 PRIX IMPACT SUR LE PATIENT 

Toronto, ON -Les personnes sourdes et celles qui ont de graves problèmes auditifs représentent 4 % de la population, mais, encore aujourd’hui, le réseau de la santé reste difficile d’accès pour elles (même dans le cas de celles qui peuvent lire sur les lèvres et se rendre en personne à l’hôpital, car la plupart du temps, le personnel porte un masque!).

Lorsque nous attendons des résultats ou devons prendre des rendez-vous, nous devons trouver une personne qui voudra bien téléphoner à notre place, et ce genre de démarche est toujours pénible. Le téléscripteur, qu’utilisaient autrefois les personnes sourdes, est maintenant dépassé. Beaucoup d’entreprises et d’organismes gouvernementaux commencent tout juste à rattraper leur retard et à installer des téléscripteurs, mais même TDI, organisme mis sur pied pour promouvoir l’adoption du téléscripteur, ne recommande plus l’utilisation de cet appareil. La plupart des personnes sourdes optent désormais pour le courriel, les textos et les médias sociaux pour communiquer avec les autres. Malheureusement, la majorité des établissements de santé jugent que la transmission de renseignements sur la santé par courriel n’est pas un moyen de communication sûr, même si, durant des années, ils n’ont pas hésité à nous les transmettre par l’intermédiaire de fournisseurs de services de téléscript!

L’an dernier, mon équipe de soins a adopté Wellx, une solution des TI qui utilise un site Web sécurisé et une application pour téléphone intelligent. À l’aide de cette solution, nous pouvons poser des questions aux professionnels de la santé, qui s’en servent à leur tour pour nous aviser d’une foule de choses. Plus besoin de passer par un tiers pour communiquer, ni de prendre rendez-vous juste pour poser une question! L’information qu’ils nous envoient est très claire. Pour tous les patients sourds, il est plus efficace de communiquer en différé que par téléphone. Cette forme de communication rend donc les soins de santé accessibles aux personnes sourdes.