Gregor R.

Selon vous, comment la santé numérique aide-t-elle les patients/aidants à participer plus activement à leurs soins?

Mes problèmes de santé m’amènent à voir le médecin tous les trois mois. Je fais des analyses sanguines une semaine avant mon rendez-vous, et les résultats sont versés dans le portail de mon médecin, auquel j’ai accès de la maison. Ainsi, je peux préparer les questions que je veux lui poser et comparer les nouveaux résultats avec les anciens. Je consulte plusieurs spécialistes, qui ont aussi accès aux résultats de mes analyses quand je suis à leur bureau, alors nous pouvons discuter ensemble des aspects qui nous préoccupent au moment opportun.e.

Décrivez une situation où la santé numérique a eu ou aurait pu avoir un impact sur vous en tant que patient, aidant ou membre de la famille.

Il y a quelques années, j’ai eu une infection des voies urinaires, et mon médecin m’a envoyé passer une échographie. Il m’a aussi envoyé consulter un urologue, parce que l’infection persistait. L’urologue a pu examiner les images numériques de l’échographie à son bureau, ce qui nous a fait gagner du temps.

Le thème de la Conférence du Partenariat 2016 d’Inforoute est « La santé numérique au cœur des discussions ». À votre avis, comment pouvez-vous contribuer aux discussions sur la santé numérique?

Je participe activement à mes soins. Grâce au portail de mon médecin, je peux jouer un rôle encore plus actif et prendre des mesures correctives avant ma prochaine visite. La clinique qui me traite est à la fine pointe de la santé numérique, et mon médecin et moi discutons souvent des améliorations possibles, notamment dans la manière dont la clinique gère mes renseignements personnels.

De quelle façon comptez-vous mettre en pratique et partager ce que vous aurez appris pendant la Semaine de la santé numérique et la Conférence du Partenariat 2016 d’Inforoute?

Je vais intégrer mes nouvelles connaissances à mes pratiques actuelles. Puisque la clinique de mon médecin est un chef de file dans l’implantation de la santé numérique, je vais lui expliquer ce que j’ai appris et lui offrir de m’adresser aux 13 médecins et au personnel de soutien (auxiliaires médicaux, infirmières praticiennes, infirmières autorisées et autre) après l’événement.