Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO)

Au début, lorsque nous avons été informés du défi, nous pensions que nous n’avions aucune histoire à raconter. Le projet n’était pas encore terminé; il nous restait encore deux mois d’essai et de formation. Pourtant, les premières étapes de la mise en œuvre du DSE avaient déjà eu un impact sur les activités du CHEO. L’impact global reste à mesurer, mais les connaissances que notre équipe a acquises jusqu’à maintenant sont inestimables. Notre mission consiste à prendre soin des patients et de leur famille, et nous sommes fiers de notre travail! Notre établissement est unique : il s’agit d’un centre universitaire bilingue qui offre des soins pédiatriques tertiaires à une clientèle issue de plusieurs provinces et territoires. À l’instar de celle de nombreux hôpitaux, notre organisation est composée de plusieurs services et cliniques, de différents groupes professionnels (médecins, infirmières et autres professionnels de la santé) ainsi que de services de laboratoire et auxiliaires. Bien que nous formions une équipe productive, le projet de mise en œuvre du DSE nous enseigne que chaque membre de l’équipe a son rôle à jouer. Notre objectif, « un patient, un dossier », est simple et met l’accent sur le travail d’équipe. Nous avons eu l’occasion de prendre du recul par rapport à notre routine de travail quotidienne et d’examiner la façon dont nous travaillons. Les soins médicaux que nous offrons sont sûrs, et une fois le DSE en place, nos processus le seront aussi. Nous avons schématisé nos tâches de façon à ce qu’elles correspondent exactement aux processus électroniques, ce qui nous a permis de savoir quelle était la contribution de chaque personne au travail de l’équipe de soins et de trouver des moyens de recueillir l’information une seule fois et ensuite, de la rendre accessible aux autres établissements de soins. Ainsi, les patients n’ont plus besoin de répondre sans cesse aux mêmes questions concernant les vitamines qu’ils prennent ou les vaccins qu’ils ont reçus. En collaborant avec les équipes de laboratoire, nous avons pu simplifier les demandes d’analyses et le traitement des résultats. Nous avons vu les étapes importantes : chaque membre joue un rôle essentiel pour que nous puissions offrir des soins de très grande qualité aux patients; les préposés qui procèdent à l’admission des patients, les infirmières qui font les évaluations préliminaires, les techniciens de laboratoire qui effectuent les analyses, les médecins qui posent les diagnostics, les physiothérapeutes qui fournissent des soins et les préposés qui gèrent les dossiers médicaux des patients. Nous tirons également parti de nos réussites. Après avoir constaté l’impact positif des séances de formation destinées aux médecins, nous avons décidé de les offrir à tous les membres de l’équipe de soins. En recourant à cette approche inclusive, nous pouvons éliminer les barrières qui existent entre les différentes gammes de soins de santé. Ensemble, notre équipe et celles d’autres cliniques mettent en commun leurs pratiques exemplaires de manière à favoriser l’efficacité et l’innovation. Notre équipe se sent valorisée, et une équipe qui a conscience de sa valeur produit forcément de meilleurs résultats. Plus tôt cette année, nous avons montré à la ministre fédérale de la Santé, madame Leona Aglukkaq, que la mise en œuvre du DSE représentait bien plus que la création d’un simple outil de documentation. Nous étions fiers de lui présenter notre équipe multi-disciplinaire. Au moyen d’une simulation de la visite d’un patient et de la rencontre d’une famille, elle a pu constater à quel point les changements apportés amélioreront l’expérience des patients et de leur famille. J’ai joint à mon témoignage une photo des membres de notre équipe entourant l’une de nos patientes, Kate. La mise en œuvre d’un DSE n’est pas une tâche facile. C’est dur d’admettre que les choses ne sont pas parfaites. Le CHEO a saisi l’occasion de créer non seulement un outil novateur, mais aussi une équipe remarquable, et ce, en misant sur la manière dont nous contribuons au travail de l’équipe de soins, et surtout, au bien-être des patients. Aujourd’hui, nous sommes fiers de dire que notre organisation s’est améliorée grâce aux personnes qui appuient le DSE. Les investissements que nous avons reçus ont rendu notre équipe plus forte.