Carol C

Sudbury, ON – À titre de pair leader en santé électronique de l’AIIAO pour le RLISS du Nord-Est de l’Ontario, j’ai été en mesure de diffuser aux infirmières, aux professionnels de la santé concernés ainsi qu’aux apprenants en médecine et en soins infirmiers de l’information sur la santé électronique et les projets connexes qui se déroulent dans notre région. Le réseau de pairs à l’intention des infirmières en santé électronique que j’ai mis sur pied en compagnie de la DPI Tamara Schewciw prend la forme d’une teleconference bimestrielle où les infirmières du RLISS du NE se réunissent pour prendre connaissance des succès obtenus concernant l’expansion de la télésanté dans le Nord. C’est un moyen idéal de révéler ce qui se passe en santé électronique dans le Nord-Est de l’Ontario. Le réseau a pour objectif d’amener les infirmières à participer davantage à la télésanté, et comme les soins infirmiers regroupent la plus grande part de l’effectif de professionnels dans le secteur de la santé, c’est un excellent moyen de se mettre au courant des nouveaux projets, de ce qui fonctionne bien et de ce qui ne marche pas. Le NPEN a fait l’objet d’une démonstration à la conférence nationale sur la santé électronique à Toronto en mai 2011, puis à nouveau sur la scène internationale un an plus tard à Jérusalem, où l’AIIAO agissait à titre de coanimatrice de l’événement. Fervente promotrice de la santé électronique, j’ai récemment rédigé un manuel à l’intention des élèves du secondaire dans le cadre du volet « Histoire de l’éducation » de mon cours de maîtrise en éducation. Le manuel en question faisait partie d’un travail majeur prévu au programme et m’a valu une note fantastique. Le critère : Si aucun manuel n’a été approuvé dans un domaine d’étude pour lequel vous possédez une expertise ou un intérêt particulier, rédigez une proposition de manuel.