Association des infirmières et infirmiers du Canada

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada et l’Académie des chefs de direction en soins infirmiers jouent un rôle de chefs de file pour ce qui est de promouvoir l’utilisation de l’information sur la santé à des fins d’amélioration de la qualité dans le cadre de l’initiative du National Nursing Quality Report in Canada (NNQR-C). Ce projet tout à fait novateur montre l’impact positif associé à l’utilisation des technologies de l’information et des communications au sein d’une unité clinique et contribue à transformer la façon dont les dirigeants du secteur de la santé se servent de l’information pour prendre des décisions cliniques et administratives. Au moment où la réforme du réseau canadien de la santé bat son plein, il est impératif de normaliser l’information sur la santé afin qu’on puisse évaluer adéquatement les résultats liés aux soins de santé. L’initiative du National Nursing Quality Report in Canada (NNQR-C) nous permet justement de mener à bien ce travail de normalisation. Ce projet consiste à recueillir un nombre minimal d’indicateurs d’intrants, de processus et d’extrants à l’échelle nationale, dans l’ensemble du continuum de soins. À l’aide d’applications, les établissements de santé peuvent accéder facilement à ces indicateurs et s’en servir pour faire l’analyse comparative des données sur le rendement. Les organisations de la santé peuvent ainsi examiner les relations qui existent entre leurs indicateurs de rendement et des variables comme la dotation en personnel infirmier et analyser les données sur les soins fournis par les professionnels de la santé. En outre, la NNQR-C favorise grandement l’utilisation d’information sur la santé normalisée pour faire en sorte que les décisions touchant l’organisation et la prestation des soins infirmiers soient prises plus rapidement et plus efficacement. Actuellement mise à l’essai, cette initiative devrait contribuer à améliorer la gestion des soins cliniques et à optimiser les ressources en soins de santé. En tout, 15 établissements répartis entre 9 organisations de la santé de trois provinces différentes participent au projet. Chaque trimestre, ces établissements soumettent par Internet les indicateurs structurels sur la dotation des unités en personnel infirmier, des données sur les processus de soins et des mesures de résultats relatifs au personnel infirmier (p. ex. le taux de chutes, le taux d’incidence des plaies de pression) des unités de soins de courte durée, de soins de santé mentale et de soins de longue durée. L’Institut canadien pour la sécurité des patients fournit l’infrastructure (le Système de mesure de la sécurité des patients) permettant de recueillir les indicateurs de la NNQR-C. Grâce à un cadre commun et normalisé d’indicateurs et de définitions, les chefs des services infirmiers de tout le pays peuvent amorcer un dialogue fructueux avec leurs homologues pour trouver les pratiques exemplaires qui leur permettront de relever les défis qui touchent dans le domaine de la santé.