Alim J

Toronto, ON – Les investissements publics en santé numérique m’ont procuré un avenir, m’ont permis d’exprimer ma passion et m’ont donné une carrière. L’Université McMaster a entrevu l’avenir très tôt et a mis à profit les investissements consentis pour créer le programme de maîtrise en programmes de télésanté. J’ai vu très tôt l’avenir qui s’annonçait et mis à profit ces investissements pour créer le programme de maîtrise en programmes de télésanté. Réunissant les TI, les affaires et les soins de santé, ce programme rigoureux m’a forcé à sortir de ma zone de confort. Il s’est révélé payant. J’ai fait partie de l’équipe de planification des affaires et de la stratégie de santé électronique de l’Ontario, où j’ai mis au point des stratégies provincials pour divers programmes. J’applique maintenant mes apprentissages au secteur des soins à domicile de l’Hôpital Saint Élizabeth, où je recherche des manières d’appliquer les outils de santé numérique aux domaines de la stratégie d’affaires, de l’analytique et du développement des affaires. Tout récemment, j’ai dirigé la création d’un cadre visant à établir des indicateurs de rendement clés durables, mesurables et, plus important encore, applicables à la prise de décisions stratégiques en mettant à profit la puissance des mégadonnées. Une série d’outils mobiles a été créée pour permettre à notre équipe de direction de voir les résultats à distance. J’ai aussi participé à de multiples lancements, trouvant de nouvelles façons innovatrices de mettre à profit ces investissements publics. La santé numérique est une chose immense, qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Je me réjouis du fait que le financement public ait eu un impact aussi direct sur l’évolution de ma carrière. Je prévois être un leader éclairé dans ce domaine de façon à pouvoir un jour repérer de nouveaux domaines susceptibles de bénéficier des investissements publics en santé numérique.