Aleksandra L.

Selon vous, comment la santé numérique aide-t-elle les patients/aidants à participer plus activement à leurs soins?

Grâce à la santé numérique, les aidants peuvent obtenir et échanger en temps réels des renseignements médicaux à jour, ce qui leur permet de prendre des décisions éclairées concernant les soins de leurs proches. La souplesse que procure la santé numérique est aussi un facteur important. Il est essentiel de pouvoir accéder à l’information de manière commode et rapide.

Décrivez une situation où la santé numérique a eu ou aurait pu avoir un impact sur vous en tant que patient, aidant ou membre de la famille.

Pour moi qui épaule les aides-soignants qui s’occupent quotidiennement de ma mère, la santé numérique est une ressource précieuse qui m’aide à composer avec les problèmes et les situations de tous les jours. Le traitement individuel de l’Alzheimer/de la démence n’en est qu’à ses débuts et varie selon les besoins du patient. L’accès à des conseils et à des outils sous forme numérique peut soutenir les soins d’une manière plus concrète. Pour moi, le déclic s’est fait durant une conférence téléphonique; j’ai pris conscience qu’une infection pouvait être à l’origine d’un comportement en particulier.

Le thème de la Conférence du Partenariat 2016 d’Inforoute est « La santé numérique au cœur des discussions ». À votre avis, comment pouvez-vous contribuer aux discussions sur la santé numérique?

M’inspirant de mon expérience personnelle, je chercherais des moyens d’améliorer et d’enrichir l’information accessible par voie numérique qui nous aide à prendre soin de nos proches dans divers contextes : à domicile, dans des maisons de soins ainsi que dans des centres pour personnes âgées, qui procurent des occasions de stimulation et de socialisation importantes pour les adultes. Avant de prendre ma retraite, l’an dernier, je travaillais pour une grande entreprise nationale des télécommunications où l’échange d’information par voie numérique était d’une importance capitale dans notre travail de tous les jours.

De quelle façon comptez-vous mettre en pratique et partager ce que vous aurez appris pendant la Semaine de la santé numérique et la Conférence du Partenariat 2016 d’Inforoute?

Je fais appel à une agence pour qu’on m’aide à prendre soin de ma mère de 93 ans et je serais ravie de partager avec le propriétaire de l’agence les conseils et les renseignements que j’aurai recueillis et également d’en faire profiter le centre pour personnes âgées que fréquente ma mère deux ou trois jours par semaine. Je constate que la plupart des gens et des organisations peinent à trouver de l’information concernant les soins aux personnes âgées (le sujet qui me préoccupe actuellement). Vu le vieillissement de la population au Canada, la santé numérique s’imposera davantage, car les aînés sont souvent en ligne à la recherche de sites sur la santé et le mieux-être.