l’Association dentaire canadienne

Fondée en 1902, L’Association dentaire canadienne est un regroupement de professionnels représentant les dentistes du Canada. Depuis sa création, l’Association a joué un rôle capital dans la santé buccodentaire des Canadiens. En étroite collaboration avec les associations dentaires des provinces et des territoires du pays et de nombreux autres intervenants, l’ADC s’efforce de promouvoir une santé buccodentaire optimale chez tous les Canadiens.

En plus de propager les connaissances et de défendre les intérêts de la profession, l’ADC administre plusieurs programmes et services conçus pour accroître la valeur des activités cliniques et commerciales des dentistes.

Depuis plus de 20 ans, l’ADC participe activement à l’écosystème électronique des demandes de remboursement de frais dentaires et veille en particulier à bien faire valoir les besoins des dentistes auprès des nombreux intervenants du domaine. L’ADC a joué un rôle important dans la protection de la confidentialité des renseignements au sujet des patients – et des dentistes – contenus dans les documents transmis par voie électronique.

Au cours des dernières années, on a constaté que les dentistes doivent de plus en plus transmettre par voie électronique d’autres documents contenant des renseignements sur le patient, et ce, pour divers facteurs. Entre autres, comme on s’attend maintenant à ce que les communications soient pratiquement instantanées et que les radiographies sont désormais prises surtout en mode numérique, l’envoi de ces documents par voie électronique devient un atout évident pour le déroulement du travail.

La nature même des dossiers électroniques suscite, pour les dentistes comme pour leurs patients, d’autres problèmes en ce qui concerne l’exactitude, l’authenticité et l’accès. Les dentistes ont bien pris conscience des risques concernant la sécurité et la confidentialité, par exemple de la possibilité que des renseignements personnels sur la santé des patients puissent être interceptés par des pirates informatiques et d’autres personnes mal intentionnées. Cependant, même si l’ADC et les organismes de réglementation du domaine rappellent systématiquement aux dentistes leur obligation de préserver la confidentialité de l’information sur le patient, certains d’entre eux utilisent, par souci de commodité, un courriel non sécurisé ou même Facebook pour envoyer de l’information sur les patients.

Les membres se sont tournés vers l’ADC pour trouver une solution. C’est à ce moment que le projet pilote de demandes de consultation électroniques (eReferral Pilot) a vu le jour.

L’ADC s’est engagée à mettre au point et à faire connaître ce nouveau service de santé électronique. Il s’agit d’une solution de demande de consultation d’un dentiste soumise par un collègue, qui permet aux dentistes de partout au Canada d’utiliser l’électronique pour échanger des renseignements sur leurs patients, discuter des cas et choisir des plans de traitement d’une façon sûre et conforme. Le service a été bâti en prévision d’une hausse de la demande des dentistes en outils de gestion du travail qui permettent une conversation et une collaboration en ligne selon une formule intuitive et informative. En plus d’être une solution sûre et conforme de transmission électronique de l’information sur les patients, le projet pilote augmente l’efficience des cabinets de dentistes en réduisant le temps et les ressources nécessaires aux demandes de consultation.

Les avantages retirés de l’investissement stratégique d’Inforoute Santé du Canada dans ce projet pilote sont manifestes. Les patients ont accès à des demandes de consultation sûres et efficientes. Les dentistes s’acquittent de leurs obligations professionnelles de confidentialité des renseignements sur les patients et d’efficience administrative. Les dentistes visés par les demandes de consultation reconnaissent les avantages d’une uniformisation de la structure et du contenu de ces demandes, tandis que l’ADC a pu jouer son rôle en facilitant à ses membres l’exercice de leur profession.