Question 5 du Défi Impact des données

Question 5:Quel est le taux de suivi en moins d’une semaine des analyses de laboratoire (soit la première communication avec le patient par le clinicien qui a commandé l’analyse) dont les résultats sont anormaux?

Justification 

La rapidité et l’uniformité du suivi des analyses dont les résultats sont anormaux sont reconnues comme des facteurs importants de l’efficacité des soins. Une évaluation plus poussée du rendement actuel pourrait éclairer la pratique. Aux fins de la présente analyse, nous sommes intéressés à connaître la fréquence à laquelle les patients sont joints, par le clinicien qui a commandé l’analyse, dans la semaine (sept jours incluant celui où les résultats sont reçus par le clinicien en question) qui suit la réception de résultats d’analyse anormaux. Les analystes doivent préciser comment ils décèlent les résultats anormaux (c’est-à-dire dont les valeurs ne sont pas dans l’éventail précisé par le laboratoire qui a procédé à l’analyse) et comment ils définissent la première communication avec le patient (p. ex. inscription au dossier d’une visite ou d’un appel téléphonique, transmission électronique des résultats de l’analyse).

Resultats

Nous avons reçu une proposition en réponse à cette question du Défi Impact des données. Elle nous a été envoyée dans la première semaine suivant le lancement du Défi. La proposition était appuyée sur des données recueillies auprès de cliniques de soins primaires situées à Winnipeg et dans le sud du Manitoba. L’échantillon était composé d’environ 40 000 résultats anormaux obtenus pour quatre types d’analyses courantes effectuées chez des patients externes.

Paramètres

Numérateur : Nombre de résultats d’analyse anormaux pour lesquels le patient est avisé pour la première fois dans la semaine qui suit la réception des résultats
Dénominateur : Nombre total de résultats d’analyse anormaux
Échantillon : taille minimum de l’échantillon : 100 000 analyses dont les résultats sont anormaux. L’échantillon doit être représentatif d’une zone géographique ou d’une population de patient définie.
Période : l’analyse doit comprendre des données datant d’au plus cinq (5) ans.

L’Équipe

Manitoba Primary Care Research Network


Description de l’équipe: Le Réseau de recherche en soins primaires du Manitoba (Manitoba Primary Care Research Network ou MaPCReN), est l’affilié de l’Université du Manitoba du Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires (RCSSSP)
Soumission: PDF