Question 1 du Défi Impact des données II

Question 1:  Dans quelle mesure le renouvellement des ordonnances des médicaments coupables et leur exécution contribuent au fardeau des séjours dans des hôpitaux canadiens en raison d’événements indésirables médicamenteux?

Justification
Les événements indésirables attribuables à des médicaments sont des effets imprévus et indésirables qui découlent de l’utilisation d’un médicament1. Selon une étude prospective dont les résultats ont été publiés en 2008, 12 % des visites à l’urgence d’un établissement de soins tertiaires du Canada étaient causées par un événement indésirable attribuable à un médicament2. De ce nombre, 36 % exigeaient une hospitalisation, et près de 70 % ont été jugées évitables. Des données de l’Australie révèlent que, pour 30 % des cas de patients hospitalisés à la suite d’événements indésirables attribuables à des médicaments, ce pouvait ne pas être la première fois3. Une étude prospective réalisée aux Pays Bas a révélé que, dans le cas des patients hospitalisés en raison d’événements indésirables attribuables à des médicaments, 27 % des médicaments en cause – qui étaient à l’origine des événements – ont été prescrits à nouveau à peine six mois plus tard4. La mesure dans laquelle le renouvellement des ordonnances des médicaments coupables et leur exécution contribuent au fardeau des séjours dans des hôpitaux canadiens en raison d’événements indésirables attribuables aux médicaments n’est pas connue. Il faudra recueillir des données au Canada à ce sujet afin de concevoir, d’évaluer et d’appliquer des stratégies de prévention efficaces.

Résultats

Nous sommes une équipe interdisciplinaire de médecins, de biostatisticiens et d’épidémiologistes dont la vision consiste à créer de l’information qui rend les soins de santé plus efficients et améliore la santé des patients.

Lignes directrices

Numérateur : Le nombre de médicaments coupables prescrits une nouvelle fois ou dont l’ordonnance a été exécutée une nouvelle fois au cours de la période d’observation. Lorsque plusieurs médicaments sont en cause dans l’événement indésirable, le renouvellement de l’ordonnance de ces médicaments en association ne devrait pas être pris en compte dans le numérateur plus d’une fois, sauf s’il s’agit d’événements distincts qui peuvent être pris en considération dans une analyse de données longitudinales à temps discret.
Dénominateur : Le nombre total d’événements indésirables attribuables à des médicaments qui sont suffisamment graves pour entraîner une visite à l’urgence ou une hospitalisation.
Échantillon : Taille minimale de l’échantillon de 100 événements indésirables attribuables à des médicaments comme dénominateur. Patients adultes.
Période : L’analyse doit comprendre une période d’observation d’au moins six mois après l’événement indésirable attribuable à un médicament, et la fréquence à laquelle le médicament coupable a été prescrit ou l’ordonnance a été exécutée une nouvelle fois au cours de la période d’observation.

Équipes participantes

ICES Western


Description de l’équipe : Nous sommes une équipe interdisciplinaire de médecins, de biostatisticiens et d’épidémiologistes dont la vision consiste à créer de l’information qui rend les soins de santé plus efficients et améliore la santé des patients..
Soumission : PDF